Des nouvelles de moi

Partir vivre à l’étranger, ce que cela a changé dans ma vie

Je ne le répéterai jamais assez les amis, sur ce blog, nous cherchons à mettre en valeur notre esprit. Et comme je vous l’ai déjà dit dans mon article 3 façons de développer votre esprit, voyager est un excellent moyen de le mettre en valeur. Dans cet article, je vous raconterai ce que partir vivre à l’étranger à changé dans ma vie.

Cet article participe à l’événement lancé par le blog Entreprendre et Voyager sur le thème “Ce que voyager a changé dans ma vie“. Sur ce blog Marion nous partage sa passion pour le voyage et l’entreprenariat. J’ai particulièrement aimé son article « Le digital nomadisme : l’alliance idéale pour entreprendre et voyager ? »

1 Découvrir mon amour pour les langues étrangères

À l’âge de 20 ans je suis parti faire mes études pendant 2 ans en Angleterre puis je suis parti en Espagne où je vis encore actuellement (cela va faire à peu près huit ans à l’heure de l’écriture de cet article). Avant de partir, j’aimais déjà un peu les langues étrangères. J’étais un élève plutôt moyen voir mauvais, et l’anglais et l’espagnol étaient plus ou moins les 2 seules matières où j’avais de bonnes notes. J’ai toujours adoré apprendre mais je n’ai jamais vraiment aimé le système scolaire ni l’université. Mais ceci est une autre histoire…

Donc j’avais déjà un certain goût pour les langues mais je suis tombé des nues quand j’ai découvert à quel point j’étais passionné par cela. En effet, lorsque l’on est à l’étranger et que l’on doit pratiquer la dite langue tous les jours, la motivation est loin d’être la même. Ce n’est vraiment pas du tout la même chose que d’être dans une salle de classe ennuyeuse où l’on étudie juste pour ne pas avoir une mauvaise note et se faire “engueuler” par ses parents…

Donc oui, j’étais vraiment loin de m’imaginer que j’allais passer les 10 prochaines années à mettre mon grand nez dans des dictionnaires, assoiffé de pouvoir apprendre de nouveaux mots, de nouvelles expressions et de nouvelles règles de grammaire. C’est grave docteur?

Pendant 3 ans avec une amie brésilienne, nous avons organisé dans des bars, des meetings d’échanges linguistiques. C’est-à-dire, on réunissait du monde (notamment des expatriés) pour que chacun puisse pratiquer la langue qu’il souhaite avec un natif de cette langue. C’était vraiment génial.

Pour de nombreuses personnes, apprendre une langue étrangère est un travail. Pour moi, c’est un des plus grands cadeaux que Dieu nous est offert. Je sais très bien que si je n’avais plus à travailler, je passerai beaucoup plus de temps à apprendre des langues étrangères.

Ne prenez pas l’apprentissage de langues étrangères comme une punition mais plutôt comme une aubaine!

Je parle couramment l’anglais, l’espagnol et le valencien (variante du catalan). Aussi je me défend assez bien en portugais et en italien. Et un jour, j’aimerai bien me défendre en allemand ou peut-être dans une langue beaucoup plus différente de celles que je parle actuellement… On verra ce que l’avenir nous réserve.

Bon je ne vais pas m’attarder sur les bienfaits d’apprendre une langue étrangère, je vous en ai déjà parlé dans l’article 3 façons de développer votre esprit, passons maintenant à la suite.

2 Définir ses valeurs

Partir à l’étranger, c’est aussi passer du temps seul. C’est là aussi une bénédiction. Lorsque l’on est seul ON RÉFLÉCHIT. Cela me fait venir 2 citations en tête (vous savez bien que je suis un véritable maniaque des citations 😉 )

« Soyez solitaire. Cela vous donne le temps de réfléchir, de chercher la vérité. Ayez de la bonne curiosité. Faites que votre vie ait du sens. »

Albert Einstein

« Réfléchir est sûrement l’activité la plus difficile qui existe, c’est pourquoi aussi peu de monde la pratique ».

Henry Ford

En effet lorsque l’on voyage, on découvre qui l’on est vraiment. Cela tombe bien Neale Donald Walsch dans son livre Conversations avec Dieu nous enseigne que « le but de la vie est de définir et d’être qui l’on est vraiment ». Oui, ce livre est de loin un de mes préférés, et je le cite tout le temps.

Enfin bref, grâce aux voyages je me suis rendu compte que l’indépendance et la liberté formaient parti de mes valeurs principales. Maintenant passons à la suite…

3 Vaincre la timidité et redéfinir son entourage

Et oui quand vous voyagez, vous sortez de votre zone de confort. C’est là encore une chose magnifique. Vous êtes obligés de vous refaire une vie sociable si vous restez vivre à l’étranger. Cela vous donne l’opportunité d’aller vers les autres, c’est vous qui devez vous intégrer à des groupes déjà formés. Vous avez tout à apprendre. Quand vous arrivez à vous faire des amis dans une langue étrangère, c’est une énorme victoire pour votre confiance en vous. Vous vous rendez compte qu’on est tous pareils au final…

Par contre, quitter votre cercle social pour vous en créer un autre vous fait réaliser les défauts de votre ancien cercle social. D’un côté c’est génial de se rendre compte que certaines personnes n’ont plus leur place dans votre vie, car elle n’ont plus une influence positive sur vous.

Un ami qui ne vous valorise pas et ne vous fait pas avancer n’est pas un ami, c’est plutôt un ennemi!

Cela me rappelle une règle classique du développement personnel : « vous êtes la moyenne des 5 personnes avec lesquelles vous passez le plus de temps ».

Mais il reste des personnes que vous ne pouvaient pas enlever de votre vie: votre famille. Certes, je n’ai pas à me plaindre, je suis loin d’avoir tirer le pire numéro dans la loterie de la famille dans laquelle je suis né. Cependant, en vivant à l’étranger, je me suis rendu compte que ma famille était loin d’être un environnent 100 % positif pour moi. Et là aussi, pour le coup je suis aussi tombé de haut!

Je me suis rendu compte que j’étais bien différent de la majorité des membres de ma famille, et que leurs conseils correspondent à ce qu’ils veulent de moi, et pas à ce que je veux pour moi. J’imagine qu’être considéré comme un extraterrestre par sa famille est au final une bonne chose. Je vous laisse encore une citation avant de passer à la suite:

« Le normal n’est pas une chose auquel il faut aspirer, c’est une chose dont il faut s’échapper ».

Jodie Foster, (phrase tirée du livre ” L’Autoroute du Millionnaire” de MJ DeMarco).

4 Développer son empathie

Pour terminer, bien sûr, voyager est le meilleur moyen de développer votre empathie. En effet, en voyageant vous ne regardez plus les gens de « l’extérieur », vous vous rendez compte que l’on est tous pareils. Même votre vocabulaire change, au lieu de dire « les gens de telle nationalité ont tendance à … », vous dites « on (l’être humain en général) a tendance à… ».

Cette sensation d’unité avec les autres est extrêmement bénéfique pour vous et pour les autres.

Je vous livre une citation pour illustrer cela:

« C’est l’individu qui est centré sur lui-même qui a le plus de mal à avancer dans la vie et qui cause le plus de mal autour de lui. C’est de ce genre d’individu que proviennent la plupart des échecs de l’être humain. » Dale Carnegie (tiré du livre : « Comment se faire des amis », un de mes préférés 😉 ).

Après avoir passer du temps à l’étranger vous éprouverez de plus en plus de difficultés à juger les autres. Vous améliorerez donc grandement le critère de sélection des personnes qui vont vous entourer, ce qui se ressentira sur votre bonheur. Je vous conseille bien entendu de quitter de votre cercle social les personnes ayant de la haine en eux (quand je dis la haine, je parle bien sûr de la haine et de ses rejetons : arrogance, jugement, moqueries, manipulations…).

Le mot de la fin:

Il y a un dicton qui dit « les voyages forment la jeunesse ». Je trouve ce dicton est à moitié vrai.

LES VOYAGES FORMENT LES GENS DE TOUT ÂGE ET QUELS QU’ILS SOIENT.

Voilà les amis, maintenant vous savez pourquoi je vous conseille de voyager pour votre développement personnel. Si vous voulez, dites moi dans les commentaires ce que les voyages ont changé dans votre vie. À bientôt les amis, et n‘oubliez pas, voyagez et lisez beaucoup de livres !  😉

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libres de recevoir gratuitement mon bonus "Le livre dont vous avez besoin maintenant"