Bonheur et spiritualité

Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry

Beaucoup de livres pour enfants sont écrits par des adultes.

Ça vous direz que l’on parle d’un livre pour adultes écrit par un enfant?

Et si ce livre faisait partie des 10 livres les plus vendus et traduits au monde, ça vous intéresse également?

Présentation:

Le Petit Prince de Saint-Exupéry fut publié en 1943 (en pleine Seconde Suerre Mondiale). Le livre commence avec le premier dessin de l’auteur: un éléphant dans le corps d’un serpent (il s’est fait manger). Quand il le montre à des adultes ils pensent que le dessin représente un chapeau. C’est sûrement pour cela que le Petit Prince nous avoue plus tard: « les grandes personnes ne comprennent jamais rien toutes seules. C’est fatigant pour les enfants de toujours et toujours leurs donner des explications… ».

Comme les adultes ne comprenaient pas son premier dessin, Antoine de Saint-Exupéry arrêta de dessiner. À sa rencontre avec le Petit Prince, il lui dessine une caisse (où un mouton est censé être dedans). Pour le Petit Prince le mouton à l’intérieur de cette caisse est le mouton parfait. Antoine de Saint-Exupéry a du mal à comprendre jusqu’à ce qu’il se rende compte qu’il est lui aussi en train de penser comme ces fichus adultes…

Le Petit Prince a aussi du mal à comprendre pourquoi les grandes personnes ne parlent qu’avec des chiffres, ils vont par exemple parler de la valeur de leur maison avant de vous raconter pourquoi leur maison est spéciale.

L’astéroïde du Petit Prince fut vu au télescope par un astronome turc, qui présenta sa trouvaille à un congrès en 1909. Mais personne ne le crut car il portait des vêtements turcs…

En 1920 il enfila un costume-cravate européen et représenta sa trouvaille au congrès. Cette fois-ci tout le monde était d’accord avec lui, les grandes personnes sont comme cela…

Sur sa planète, le Petit Prince possède une rose qu’il a apprivoisée. Cette rose est coquette et orgueilleuse, quand il s’occupe d’elle, elle en demande toujours plus et n’arrête pas de se plaindre… Le jour où le Petit Prince s’en va car il en a assez d’elle, elle pleure et le supplie de ne pas partir…

Je me demande à quoi la rose du Petit Prince fait référence dans le monde des grandes personnes ?? (c’est un peu machiste comme métaphore, je vous l’accorde…).

Le Petit Prince décide alors de voyager, les planètes qu’il visite sont toutes petites et habitées par une seule personne. La première de celles-ci est habitée par un roi. Un roi qui ne donne que des ordres raisonnables, des ordres qui seront obéis, par exemple il ordonne au soleil de se coucher à l’heure du coucher de soleil. Pour le roi le monde est très simplifié, tous les hommes sont des sujets.

Ensuite le Petit Prince se rendit sur la planète du vaniteux, un homme qui n’écoute que les éloges. Le Petit Prince se demande pourquoi ça l’intéresse que les gens l’admirent…

Après le Petit Prince visita la planète du buveur, un étrange homme qui passe son temps à boire pour oublier qu’il a honte de boire.

La quatrième planète que le Petit Prince visite est habitée par un homme d’affaires qui compte les étoiles car il dit qu’elles lui appartiennent toutes. Le Petit Prince ne comprit pas l’homme d’affaires, car il n’est d’aucune utilité aux étoiles qu’il possède.

La cinquième planète que le Petit Prince visita était minuscule. Cette planète abritait seulement un réverbère et un allumeur de réverbères. Cette planète était tellement petite que les jours ne duraient qu’une minute, ainsi l’allumeur de réverbères passait tout son temps à travailler car il devait tout le temps allumer et éteindre son réverbère. En s’en allant de cette planète, le Petit Prince pensa « cet homme est le seul qui ne me paraît pas ridicule, au moins il s’occupe de quelque chose qui n’est pas lui-même ».

Le Petit Prince atterrit ensuite sur Terre, en plein milieu du Sahara. Il commença à parler à un serpent. Il lui dit : « On est un peu seul dans le désert n’est-ce pas ? »

Ce à quoi le serpent répondit :

« On est un peu seul aussi chez les hommes… ».

Ensuite le Petit Prince fit la connaissance d’un renard. Il proposa au Petit Prince qu’il l’apprivoise, il lui dit « apprivoiser est une chose trop oublié, cela signifie créer des liens. Pour l’instant je ne suis pour toi qu’un renard semblable à des milliers de renards et tu n’es pour moi qu’un petit garçon semblable à des milliers de petits garçons. Mais si tu m’apprivoises, pour moi tu seras unique au monde et pour toi je serais unique au monde ».

Cela vous rappelle la scène du film « Les 3 Frères » n’est-ce pas ?? 🙂

Ce même renard enseigna beaucoup de choses au Petit Prince, il lui dit que les mots sont source de malentendus, et que ce qui se voit n’est que la carapace des choses, et que le plus important est invisible. Le renard conseilla au Petit Prince de venir le visiter toujours à la même heure, ainsi, s’il vient toujours à 16 heures, le renard sera content à partir de 15 heures.

Attention, si quelqu’un se laisse apprivoiser, il court le risque de pleurer un peu…

Plus tard le Petit Prince pensa, « c’est bien d’avoir eu un ami, même si l’on va mourir. Je suis très content d’avoir eu un ami renard… ».

Vers la fin du livre, le Petit Prince discuta avec un employé de chemin de fer. Il lui demanda : « les gens dans le train partent et reviennent au point de départ plus tard ? 

-en effet, répondit l’aiguilleur, car personne n’est content là où il est. Dans le train les gens dorment, se plaignent et baillent. Seuls les enfants regardent le paysage dehors avec le nez collé au carreau. ».

Ils sont fous ces adultes… pensa le Petit Prince.

Concept principal du livre:

Le temps passe tellement vite que l’on a complètement oublié que l’on a été un enfant un jour…

Le Petit Prince avec toutes ses anaphores et ses visites de planètes où il n’y a qu’une seule personne nous invite à nous faire réfléchir sur l’absurdité du monde des adultes qui est rempli de coutumes et de normes qui n’ont aucun sens…

Ne l’oubliez surtout pas, les enfants doivent être très indulgents avec les grandes personnes.

Ce que le livre apporte:

  • diminution du jugement
  • remise en question du monde des adultes
  • réflexions sur la vie

Sensations à la lecture:

  • sensation de retour dans le monde de l’enfance
  • sensation que le temps et l’espace n’importent peu
  • retour à l’innocence
  • rêveries

Évaluation:

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libres de recevoir gratuitement mon bonus "Le livre dont vous avez besoin maintenant"